Club de Réflexion Noctua & Bubo (CRNB) -Think tank-

Club de Réflexion  Noctua & Bubo          (CRNB)    -Think tank-

Beauté du corps


Les secrets du bronzage

FB_IMG_1493214305624.jpg


 

Le bronzage : un moyen de défense 


 

 

Surfers-87484.gif


 

 

 

 

 

Afin de se protéger du rayonnement solaire, principal facteur de vieillissement et de cancer cutané, la peau s'épaissit et se colore, de rouge à brun.
FB_IMG_1492683503919.jpg
Épaississement et pigmentation sont les deux mécanismes mis en oeuvre par notre organisme pour protéger notre peau des effets nocifs du soleil. Les UV stimulent la multiplication des cellules de la couche cornée, ce qui a pour effet d'épaissir l'épiderme, formant une photoprotection naturelle. Elles se remplissent de mélanine, un pigment brun-noir qui absorbe une grosse partie des rayons UV et disperse leur énergie sous forme de chaleur. Cette mélanine neutralise aussi les radicaux libres, produits par les UV, qui abîment les cellules de la peau. Le bronzage apparaît quarante-huit heures après l'exposition -c'est le temps qu'il faut aux cellules gorgées de mélanine pour remonter à la surface de l'épiderme. Le léger hâle que l'on peut observer avant ce délai est dû à l'oxydation de la mélanine préexistante. La coloration de la peau est à son maximum après vingt jours d'exposition, c'est le temps du renouvellement cellulaire. La peau ne bronze pas uniformément car les mélanocytes ne sont pas répartis également : on en trouve de 2000 à 2500/mm2 sur le visage, et de 900 à 1700 sur le tronc et quelques centaines sur la paume des mains. Après 30 ans, leur activité augmente, ce qui explique l'apparition de taches brunes.

 

 

 

 

Pour réparer les dégâts,  notre organisme envoie plus de sang : c'est le coup de soleil.
2017-04-21 19.46.43.jpg
Les UVB, responsables des coups de soleil, brûlent 1000 fois plus que les UVA et détruisent les cellules de l'épiderme. Les UVA atteignent le derme et détruisent le collagène qui donne élasticité et résistance à la peau. Tous deux produisent des radicaux libres nocifs pour l'ADN des cellules. Lorsqu'il reçoit des rayons, notre corps réagit en envoyant davantage de sang pour réparer les dégâts : c'est le coups de soleil. À force d'emmagasiner des UV, les cellules développent des lésions et la peau vieillit prématurément. À retenir : aucune crème ne stoppe 100% des UV. De plus, les expositions prolongées au soleil tendent à favoriser la synthèse de cellulite : la chaleur dilate les vaisseaux, ces derniers deviennent perméables et laissent l'eau circuler vers les cellules.

 

 

 

 

Quelle est la meilleure protection contre les UV ?
FB_IMG_1489103099720.jpg
Les vêtements plutôt sombres, car ils ne réfléchissent pas la lumière, empêchent les UV de passer d'autant mieux que leur tissage est serré. Le coton est donc à privilégier. Les vêtements anti-UV restent performants même mouillés, leur pouvoir réfléchissant est renforcé par le traitement de la fibre au dioxyde de titane.

 

 

 

 

Peut-on se passer de soleil ?
FB_IMG_1492453612887.jpg
Non ! Certes, une exposition trop prolongée est à l'origine de cancer de la peau, mais le manque de soleil pourrait aussi être néfaste car il induit une carence en vitamine D, synthétisée grâce au contact des UV sur la peau. Or c'est la vitamine D qui permet au calcium de se fixer sur les os et au magnésium de jouer son rôle de neurorégulateur.

 

 

 

 

Quel type de crème faut-il pour les enfants ? Et pour les adultes ?
24413.jpg
Il faut bien sur continuer à protéger sa peau avec des produits solaires. Selon nos tests, les crèmes contenant des filtres organiques ou les produits mélangeant filtres organiques et minéraux offrent une protection réelle proche de celle annoncée. En revanche, les écrans 100% minéraux n'atteignent jamais les indices 50 et 50+, qu'ils revendiquent pourtant. Nous avons montré qu'à indice* de protection identique les huiles sont moins protectrices que les crèmes. Notamment parce qu'on applique moins d'huile sur la peau, qui est plus vite saturée. 
 
*L'indice de protection IP (ou SPF pour Sun Protection Factor) indique la quantité de soleil qu'il faut recevoir pour attraper un coups de soleil. Ainsi une crème de coefficient 30 indique que la peau peut recevoir trente fois plus de soleil qu'une peau non protégée.

 

 

 

 

LA MEILLEURE PROTECTION : LE BON SENS
2017-04-21 20.04.35.jpg
1. Se mettre à l'ombre entre 12 et 16 heures, obliger les enfants à porter un chapeau et un tee-shirt.
2. Miser sur les vêtements anti-UV. Ils ont fait leurs preuves et sont conseillés par la Société française de dermatologie pour les enfants qui passent du temps sur la plage.
3. S'enduire de crème en quantité suffisante. Il faut six cuillères à café  pour tartiner le corps d'un adulte de corpulence moyenne.
4. Réappliquer le produit au moins toutes les deux heures car les filtres UV sont plus ou moins photostables. Et de façon plus rapprochée si l'on s'est baigné et essuyé avec une serviette.
5. Respecter la durée de vie des produits solaires  (douze mois maximum), ne pas laisser en plein soleil, et jeter ceux qui ont changé de consistance.

 

 

 

 

 

 

en-mode-surfeur-en-attendant-de-retouver.jpg


 

 

Article CRNB / sources : Ça m'intéresse. Illustration (photos) : E. Fines, N. Alchamister et N. Beny (baNaNhot), Olga Kuraeva, Kelly Slater, Antoine Bizet.


28/04/2017
0 Poster un commentaire