Club de Réflexion Noctua & Bubo (CRNB) -Think tank-

Club de Réflexion  Noctua & Bubo          (CRNB)    -Think tank-

Les origines de l'Homme

Il faut apprendre à connaître les Hommes pour mieux combattre les extrémismes et le racisme.

 

 

IMG_2111186950215.jpeg

" LA LIBERTÉ CONSISTE À POUVOIR FAIRE TOUT CE QUI NE NUIT PAS À AUTRUI ."  

 

Article 4 de la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen (1789)

 

      

 

 

 

INTRODUCTION 

 

Convoquer la psychiatrie pour maintenir en vie un sujet qui n'est pas un malade mental est un projet aléatoire. Le nouvel examen que nous pratiquerons au mois d'août nous permettra peut-être d'apporter des précisions pronostiques sur ce point. Lorsque nous avons abordé avec Victor C. le climat de son enfance, il s'est contenté de nous éconduire par un geste qui m'a beaucoup frappé, il a tendu la main et il a dit :

 

-"Jocker !"  

 

Il n'avait pas envie d'en parler, c'était trop dur. J'ai insisté en prenant des précautions oratoires et il à lâché trois phrases laconiques :

 

-"Quand vous allez à l'école avec des vêtements pourris et pas de godasses, quand vous êtres traité par les autres de va-nu-pieds, considéré comme une famille de pauvres ! c'est dure à vivre pour un enfant!" 

 

Mais il a aussitôt évoqué une grande solidarité entre la fratrie et le fait qu'ils formaient un bloque autour de la mère. De son père agriculteur Victor C. dit :

 

-"Ce n'était pas quelqu'un de bien."  

 

Il buvait, il insultait la mère, les parents se dispitaient sans arrêt, et Victor C. en avait beaucoup souffert. Ni lui, ni ses frères et soeurs ne parlaient guerre du père. Il ne le frappait pas, "mais il était très méchant verbalement". Lorsqu'il buvait, il se montrait insultant : "Il se calmait pendant deux jours, puis il retournait au café, et ça repartait pour un tour !" Quant à sa mère :  

 

-"Elle était, dit-il, constamment insultée avec tous les mots qui y passaient pour déshonorer un femme" [...].

 

À l'école Victor C. était bon élève, mais faute de moyens il s'est déscolarisé après le certificat d'études. Il aurait aimé aller plus loin mais, nous dit-il, :

 

-"A partir du moment ou vous avez des capacités et où vous ne pouvez pas les réaliser, ça vous marque, bien sûr ! Pour autant ça ne ma pas transformé en révolté" [...].

 

Il a commencé à travailler à 14 ans comme apprenti pâtissier , mais là encore il est obligé de renoncer : l'après midi, il doit aider son père aux champs [...]  Il était croyant jusqu'à l'âge de 13 ans, puis il a été détourné de Dieu par les problèmes de l'existence. Il a prononcé ensuite cette phrase intrigante :

 

-"Je suis croyant jusqu'à la mort du Christ. Après la crucifixion du Christ, tout le reste est légende!"

 

Autrement dit, sa croyance s'arrête avec : "Mon Père, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Il ne croit pas à la résurrection, il ne croit pas à une vie  après la mort. Après quoi, il a intérrompu l'examen :

 

-"Tout ce que vous me demandez, je l'ai déjà dit aux premiers experts, et ils m'on trahi"[...].

 

Tout en me gardant d'une explication mécanique ou simpliste, je me suis demandé s'il n'y avait pas là un éclairage possible : chaque meurtre serait l'expression d'une haine agie contre le chouchou du père, lui faisant occuper la position perverse de celui qui transforme le traumatisme subi en traumatisme infligé. Le traumatisme déstabilisateur se nicherait dans l'abandon paternel au moment de la naissance du puiné [...].

 

"Mon Père, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Au fond, la crucifixion de Jésus, c'est peut être l'abandon paternel [...].

 

 

 

 

Étymologie 

Famille : Du latin familia, dérivé de famulus ("serviteur") qui traduit la conception romaine de la famille ; celle-ci comprend  non seulement ascendant et descendant naturel, mais aussi les esclaves et serviteurs, c'est à dire tous ceux qui sont soumis à l'autorité absolue du pater familiale ("chef de famille").                          Steve_Mccurry9copy-COLLAGE.jpg
b4d10bc00819b94a0ff227eec258b0b7-COLLAGE-1.jpg

Définition 

Le terme famille désigne une réunion d'individus unis par les liens du sang, vivant sous le même toit et constituant une entité économique plus ou moins autonome. Le modèle qui s'est imposé dans les société (dites) " modernes" est celui de la "famille nucléaire", composé des parents et de leurs descendants immédiats, mais on peut relever une trés grande variété de modes d'organisation en fonction des aires culturelles.

 

 

 

FAMILLE ET CULTURE

La famille humaine se distingue des familles animales par sa durée et la force des liens affectifs qu'elle tisse entre ses membres. Chez l'Homme, la part de l'acquis l'emporte sur celle de l'inné et l'organisme familiale est susceptible d'importante variations culturelles. Un des objets fondamentaux de l'ethnologie, dès ses débuts avec l'Anglais Morgan (1818-1881), a été l'étude des structures de la parenté : la famille peut être "monogame" ou "polygame" (autorisant ou non la pluralité des conjoints), "patriliénaire" ou "matriliénaire" (définissant la filiation en fonction du père ou de la mère,"patrilocale" ou "matrilocale" (le couple s'installe dans la maison du père ou de la mère)... Les premiers travaux de Levi-Strauss, notamment  Les structures élémentaires de la parenté (1949), montre que si la prohibition de l'inceste est un phénomène universel dans l'espèce humaine, les différentes cultures définissent de façons très diverses la consanguinité et les alliances interdites. Il faut donc penser la famille en terme culturels, c'est à dire sous la catégorie générale de l'échange : en interdisant l'endogamie (le mariage à l'intérieur d'un même groupe restreint), les sociétés opèrent une régulation des rapports sociaux.

 

 

 

« Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage. »

(Michel de Montaigne)

 

 

 

singe-homme-ordinateur-gif.gif
 

 

 

Des valeurs et des fondements de l'Homme 

Des valeurs subjectives aux valeurs objectives

 

✔Valeur subjective / subjectivité : désigne le caractère de ce qui est personnel.

 

✔Valeur objective / objectivité : désigne le caractère de ce qui fait abstraction de ses propres jugements de valeur.

 

 

◾Depuis Emmanuel Kant : on définit l'objectivité par ce qui est valable universellement.

 

◾Mais depuis les années 1960, certains se contentent du consensus scientifique.

 

 

 

 Le Jugement critique 

 

Certains jugements peuvent être dits : "jugements de valeur". Ils reposent sur le vécu de chaque individu. De facto, ils sont susceptibles d'être contestés, soit par une minorité, soit par le plus grand nombre.

 

D'autres jugements peuvent être dits : "jugements de fait". Ils reposent sur l'expérience. De facto, leur fondement scientifique (expérimental) empêche toute contestation.

 

Mais l'incapacité de pouvoir accorder, par l'expérience, un fondement universel à certaines valeurs sociales, ne signifie en aucune manière que toutes les lois sociales se valent et, ne prône en rien le nihilisme. En effet, certaines valeurs peuvent être perçues non comme structurellement universelles mais comme supérieures et à portée universelle, parce que de nature à optimiser le bien être du plus grand nombre, à l'échelle nationale autant qu'internationale.

 

(Vlasios Maximus, CRNB)

 

 

 

 

La petite histoire 

Au XVIe siècle, les voyages des Grandes Découvertes et les entreprises occidentales de colonisation ont inauguré la fin du cloisonement planétaire, achevée au XX siècles par le progré technique et la mondialisation des échanges. Ce décloisonnement a considérablement réduit le nombre des aires culturelles et à pu, un moment, être interprété comme l'annonce d'une occidentalisation générale du monde, devenu "village planétaire" selon l'expression du Canadien McLuhan (1962).

 

En fait, la décololonisation, la réaction anti-occidentale et les replis identitaires de la fin du XXe siècle ont largement montré les limites d'une telle analyse. Certes, les emprunts et les échanges culturels se sont multipliés dans le sens d'une homogénéisation, voire d'une uniformisation des modes de vie, mais sans remettre en cause les options et les identités de base.

 

Ainsi, la valeur universelle de certaines notions, jugée "évidente" pour un Occidental, ne l'est pas nécessairement pour un Indien, un Chinois, ou un Africain musulman. On peut le constater à propos des droits de l'Homme, du statut des femmes dans la société ou du refus des hiérarchies héréditaires. Le rôle essentiel accordé à l'individu dans le monde occidental reste étrangé à la conception que les civilisations d'Extrême-Orient se font du système social.

 

 

■ En 1981, il est apparu une Déclaration islamique universelle des droits de l'Homme, et une Chartre africaine des droits de l'Homme et du peuple.

 

 

→ Articles de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen (1789)  :  Articles

 

 

 

En l'absence de réflexion, dont l'un des fondements essentiels repose sur la comparaison, tout enseignement se vide en totalité ou en partie de sa substance.

 

(Vlasios Maximus, CRNB)

 

 

 

FB_IMG_1454329103852.jpg2079891515x2p3.jpg
FB_IMG_1454329392678.jpgFB_IMG_1454329315042.jpg


Citations de Claude Levi-Strauss (1908-2009), anthropologue :

- « Le barbare, c'est d'abord celui qui croit â la barbarie. »

 

- « On refuse d'admettre le fait même de la diversité culturelle ;  on préfère rejeter hors de la culture, dans la nature, tout ce qui ne se conforme pas à la norme sous laquelle on vit. »

 

 

 

Petite réflexion...

FB_IMG_1454329056125.jpgFB_IMG_1453455865888.jpg

    

 

FB_IMG_1454329083208.jpg

 

 

FB_IMG_1454329273778.jpg
Oui, par essence nous sommes prudents à l'égard des autres ; mais nous ne naissons pas racistes : ce sont les hiérarchies construites par les sociétés ou au sein même des familles qui nous apprennent à le devenir. Il est une chose de manifester une préférence culturelle, il en est une autre d'élaborer et d'entretenir des hiérarchies. (Vlasios Maximus, CRNB)

 

 

 

 

FB_IMG_1454614081309.jpg

 

 

 

 

 

Article CRNB / Philosophie : Vlasios Maximus [B.M.C] . Sciences sociales : [source] Culture G., Ed. Hatier . Introduction : Confession d'un tueur en série : [source] Stéphane Bourgoin

 

*Photo 1 : Steve McCurry



22/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres