Club de Réflexion Noctua & Bubo (CRNB) -Think tank-

Club de Réflexion  Noctua & Bubo          (CRNB)    -Think tank-

Les plus grandes inventions de l'Histoire de l'humanité

✔CONTENU

 

■ Les (Grandes) Déesses Mères

■ Le Néolithique et l'agriculture

■ Les mathématiques et l'écriture

■ La monnaie et le billet de banque

 

□ Pièces complémentaires : Objets d'arts (statues, tablettes, monuments...), documents (assignats et lettre de change), cartes géographiques et mappemonde.

 

 

 

 LES GRANDES DÉESSES MÈRES 

 

"La plupart des religions représentent Dieu en homme. Ce qui n'a pas toujours était le cas : la Grande Déesse Mère aurait dominé les cultes primitifs..." 

 

87200304_o.jpeg

 

"La Grande Déesse Mère enfante..."

 

Statue de la Grande Déesse Mère anatolienne : "Grosse déesse de la fertilité" ou "Dame aux léopards".

 

 

◾Origine : Çatal Höyük (en Turquie actuelle), province de Konya, Anatolie centrale.

 

◾Datation : 6000-5500 av. J.-C.

 

◾Culte : premières traces, vers 7000 av. J.-C.

 

 

 

 

La petite histoire 

 

Si les premières religions étaient polythéistes, c'est parce que l'humanité était sous l'emprise de la nature.

 

"Lorsque les premiers Hommes sont devenus des agriculteurs, ils ont fait des forces naturelles leurs dieux. En outre, les Hommes ont tendance à inventer une métaphysique à l'image de leur organisation sociale." - Marcel Otte

 

Lorsque celle-ci était totalement décentralisée, qu'il n'y avait pas un chef mais des clans, cette pluralité se retrouvait dans leur mythologie. Au fur et à mesure que l'autorité s'est centralisée, le monothéisme est devenu dominant. Seules les régions du monde restées plus "éclatées" sont restée attachées à plusieurs dieux. Un Homme sur quatre peut aujourd'hui être défini comme polythéiste, selon une étude de Pew Research Center de 2012.  -Sources : Marcel Otte (préhistorien)/Ça m'intéresse

 

 

DÉFINITIONS

◾Animisme : attitude consistant à attribuer aux choses une âme analogue à l'âme humaine. "Des esprits habitent les êtres vivants comme les choses inanimées". L'animisme a traversé tous les âges, et existe toujours... Probablement antérieur au polythéisme, l'animisme est certainement la plus vieille "religion" du monde.
◾Monolâtrie ou hénothéisme : dévotion particulière ou prédominance accordée à un(e) dieu (déesse), sans rejeter l'existence d'autres dieux.
◾Polythéisme : croyance en plusieurs dieux.
◾Monothéisme : reconnaissance de l'existence d'un Dieu unique.
◾Déisme : position philosophique de ceux qui admettent l'existence d'une divinité (Dieu, Déesse, Grand horloger...), sans accepter de religion (Livre saint, textes sacrés...).
◾Théisme : doctrine qui admet l'existence d'un dieu unique (dogme, textes sacrés).

 

 

 

 

 

CHRONOLOGIE

 

1) Les Grandes Déesses Mères / grandes déesses mères : hénothéisme (prédominance). Vers 7000 av. J.-C

 

2) Règne d'Akhenaton/Aménophis IV (1353-1335 av. J.-C.) : il fonde une capitale totalement vouée au dieu Aton. Émergence d'une monôlatrie teintée de monothéisme. 

 

3) Sous le règne de Ramsès II (événement non attesté), "Moïse reçoit les tables de la Loi écrite par Dieu" (événement Biblique). Moïse est considéré comme le père du monothéisme. Mais, là encore, il s'agit d'avantage d'une monôlatrie. Les juifs admettaient l'existence d'autres dieux pour les païens.

 

4) 587 av. J.-C. : Jérusalem est détruite, le Temple aussi (il sera reconstruit à partir de l'an 532, sous Cyrus), et les juifs sont contraints à l'exil. Pour beaucoup d'historiens, cette période est celle de l'émergence du vrai monothéisme. Celle ou les valeurs monothéistes du patriache Abraham (né vers 1800 av. J.-C.) sont mises par écrit, et entrent  véritablement en application.

 

 

 

 

TABLEAU DES DIFFÉRENTES FAMILLES RELIGIEUSES 

 

Nombre de pratiquants dans le monde (par religions). / Environ -2015-

 

Christianisme : 2,2 milliards             

Islam : 1,6 milliard  (sunnites:85%/chiites:15%)

Hindouisme : 1 milliard

Boudhisme : 500 millions

Religions traditionnelles : 400 millions

Religions africaines : 100 millions

Croyances modernes : 20 millions

Sikhisme : 23 millions

Judaïsme : 14 millions

Jaïnisme : 5 millions

Non-croyants (athées, agnostiques...) : 1,1 milliard

 

 

 

 

Quelques déesses à travers l'Histoire 

 

cybele-enthroned-goddess-on-left-was-found-in-a-grain-bin-at-catal-huyuk-6000-bc.jpeg

 

"La femme est l'incarnation de la fécondité, son pouvoir se cristalise dans l'enfantement." (Jacques Cauvin)

 

 

"Cette femme est véritablement une déesse : elle domine... Elle est la maîtresse de la vie et de la mort.[...]  Sur une statuette célèbre de Çatal Höyük, la déesse, obèse, enfante, assise sur des panthères qui lui servent de trone... Ainsi  convergent donc les idées de fécondité, de maternité, de royauté et de maîtrise des fauves.

 

Ce sont bien là tous les traits de la Déesse Mère qui dominera le panthéon oriental jusqu'au monothéisme masculin d'Israël.

 

 

(Jacques Cauvin, Naissance des divinités, naissance de l'agriculture, CNRS Éditions)

 

 

 

dc3a9esse-mc3a8re-de-catal-hoyuk.jpegdc3a9esse-mc3a8re-dhacilar.jpeg

 

 

intc3a9rieur-dun-temple-de-catal-hoyuk.gif

 

Reconstitution du temple de la déesse mère anatolienne. Des bucranes sortant des murs, la déesse mère (dont le corps en bas relief a été réalisé en bottes de roseaux enduites) accouche d'une forme animale... 

 

 

image003-240x300-1.jpeg

 

 

2015-01-09-Catal_Huyuk_bull_heads.jpeg

 

Le "taureau sacré" ou le "dieu taureau" : le culte le plus répendu dans le monde antique fut probablement celui du Taureau, l'animal consacré à la Grande Déesse Mère.

 

 

le-taureau-fertile-compagnon-de-la-dc3a9esse-mc3a8re-de-catal-hoyuk.jpegmaison_catal_huyuk.jpeg

 

 

 

■ DÉFINITION : La déesse mère ou grande déesse mère : est un culte rendu à une "Mère universelle". La (grande) déesse mère anatolienne est l'une d'entres elles.

 

large-4.jpeg

 

 

 

330px-Venus_von_Willendorf_01.jpeg


Vénus de Willendorf, Paléolithique supérieur, vers 22000-24000 av. J.-C.

 

 

 

 

Scultura_nuragica.jpeg

Madre Méditerranea (Sardaigne), 35000 av. J.-C.

 


3-Halaf.jpeg

 

Déesse Mère, statue mésopotamienne de la culture de Halaf, vers 6000 av. J.-C.

 

 

2-Mère-Terrible-retrouvée-à-Munhata.jpeg

 

Déesse Mère, lac de Gennesareth, V. 6000 av. J.-C.

 

 

6-déesse-Ishtar.jpeg

 

Sceau du scribe Adda Ianna. La déesse guerrière Ishtar, au centre, porte un régime de dattes "afin de signifier son caractère fécond".

 

 

AEF05.jpeg

 

Isis, Mère nourricière, allaitant Horus ; Égypte ptolémaïque, IIIe siècle av. J.-C.

 

 

AEF29.jpeg

 

Déesse Nout, sur papyrus ; Égypte, nouvel Empire, 20e dynastie, v. 1150 av. J.-C.

 

 

AEF08.jpeg

 

Déesse Sekmet, stèle de Deir-el-Medineh, Égypte ancienne, 19e dynastie, vers 1250 av. J.-C.

 

 

308px-Br_Mus_Durga.jpeg

 

La Déesse Mère Durga Devi, Inde. "Celle qui protège l'humanité du démon". La déesse Devi est la plus ancienne divinité du panthéon indien. Sculpture du British Museum.

 

 

3316608048_26393575cb.jpeg

 

Déesse Mère, "La Mère aux oiseaux", Inde, Assam, Vallée du Brahmapoutre, XXe siècle, terre cuite. Elle est associée à la fécondité et aux forces surnaturelles.

 


4-Statuette-de-personnage-masculin.jpeg

 

Cette "homme" qui porte un étui pénien était accompagné d'une représentation de femme au ventre arrondi ( symbolisant très certainement la fécondité) ; milieu du quatrième millénaire avant notre ère, Jérusalem, Proche-Orient.

 

 

 

 

 L'AGRICULTURE ET LE NÉOLITHIQUE 

 

LE NÉOLITHIQUE (NOUVELLE PIERRE)  Vers -10 000 : sédentarisation, poterie, domestication,  premières maisons, premiers villages.

neolithique_011.jpeg

neolithique_010.jpeg

 

IMG_5281481604289.jpeg

 

catal-huyuk2.jpeg


neolithique_012.jpeg

 

catal2.jpeg

 

 

Reconstitution d'une ville du Néolithique : Catal Höyük, en Anatolie central. Çatal Höyük, l'une des plus anciennes agglomération du monde, a été fondée vers 7000 av. J.-C. Il y a environ 10 000 ans, les Hattis (peuple disparu) se sont sédentarisés en Anatolie (avant les Hittites) pour former les premiers bourges, les premières cités agricoles de l'humanité.

 

Les maisons  (certainement les premières de l'Histoire avec des fondations en pierres) étaient sérrées les unes contres les autres.

 

Aucune rue ou passage, uniquement accessible par des échelles en bois. Çatal Höyük était le plus grand site néolithique du Proche-Orient.

 

 

 

La naissance de l'agriculture 

 

"De nombreux groupes humains passent du mode nomade au mode sédentaire."

 

 

Villages  préagricoles (au Mésolithique) : culture natoufienne ; Proche-Orient (Mallaha, Hayonim dans le Negev, Abu Hurya au bord de l'Euphrate,...) ; 12000-10000 av. J.-C.

 

Les indices les plus anciens de domestication de plantes et d'animaux à des fins alimentaires, unanimement reconnus, sont à rechercher dans le Néolithique du Proche-Orient et datent de la fin du VIIIe millénaire av. J.-C.

 

Hacilas ? : c'est le site Néolitique d'Anatolie ou l'on a découvert, ce qui semble être, les plus anciennes traces d'activités agricoles.

 

 

La naissance de l'agriculture, selon Jacques Cauvin : Pour la première fois, les groupes humains ne se scindent pas lorsqu'ils atteignent le seuil critique au-delà duquel des tensions internes apparaissent : l'agriculture serait une solution pour créer de nouveaux rapports sociaux. "Des lors l'agriculture serait davantage une forme d'adaptation de la société humaine à elle même plus qu'à son milieu extérieur".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'APPARITION DES MATHÉMATIQUES ET DE L'ÉCRITURE 


mathematique.jpeg

Système de mathématiques "primitif", Mésopotamie, IVe millénaire av. notre ère.

 

 

 

 

■ Mésopotamie ➡ (entre le Tigre et l'Euphrate) : le territoire actuel  de l'Irak (approximativement).

 

Parallèlement à l'apparition de l'écriture, les premières mathématiques utilitaires (compter les stocks issus de l'agriculture, comptabiliser les échanges, etc.) naissent à Sumer...

plimpton_322.jpeg

 

Mathématique : Tablette Plimpton 322, trouvée en Irak (ancienne mésopotamie) et datée d'environ 1800 av. J-C.

 

ecriture-d-2.jpeg

 

Tablette de mathématiques

 

 

 

L'APPARITION DE L'ÉCRITURE...

 

Voici 5400, l'écriture est inventée... à Sumer.

Pays du roseau et de l'argile, la Basse-Médopotamie a inventé le support et l'outil en même temps que les caractères de l'écriture.

 

L'écriture (dite) cunéiforme est inventée par les Sumériens au cours de la seconde moitié du IVe millénaire avant notre ère. Elle est l'un des système graphiques les plus importants qu'ait produit l'humanité.

 

Elle doit son nom à la forme de ses signes composés de coins. Ceux-ci sont en effet notés au moyen d'un calame dont l'extrémité est bisautée et que l'on enfonce dans la surface molle du support, la tablette d'argile. Les signes sont fait de traits horizontaux, verticaux, obliques ou triangulaires, selon que l'amorce en est plus ou moins largement marquée dans l'épaisseur de l'argile fraîche. Leur combinaison donne à chaque signe sa silhouette propre.

 

La naissance de l'Histoire : avec l'apparition de l'écriture, nous quittons la préhistoire... pour entrer dans l'Histoire...

 

artfichier_779041_4635206_201503064230626.jpeg

 

 

 

L'Égypte 

 

En trois mille ans, l'Égypte a connu plusieurs système d'écriture. Ils ont coexisté, sans se bousculer, dans plusieurs genres littéraires : textes monumentaux, administratifs, funéraires... Le dernier avatar survit encore dans les textes liturgiques.

 

Au cours de sa première forme, les hiéroglyphes reproduisent des silhouettes d'êtres ou d'éléments. 

 

Les hiéroglyphes  s'inspirent de la nature. Les textes se lisent en allant à la rencontre des hiéroglyphes animés (animaux, etc.).

 

"La massue du roi scorpion" est un des premier exemples d'écriture hiéroglyphes classique (transition entre les dynasties "0" et I). C'est le début d'une société organisée, dirigée par un roi. "La palette du roi Nârmer" (transition entre les dynasties "0" et I) marque aussi les premiers essais de cette écriture. Celle-ci ne permet alors que de noter les noms royaux et quelques élèments explicatifs.

 

Le hiératique est l'écriture des papyrus. On l'emploi pour les documents administratifs, épiscolaires, etc.

 

Perpétuer l'usage de l'écriture des hiéroglyphes est un objectif de la fin du IIIe siècle de notre ère. Des translittérations de mots égyptiens apparaissent sur des papyrus, comme sur celui de Tebntynis, en démotique et  en copte.

 

Depuis les balbutiemments premiers hiéroglyphes de la dynastie "0", vers 3400 av. J.-C., jusqu'à  la mort définitive du copte comme langue parlée par la population égyptienne, aux environs du XVIe siècle de notre ère, l'égyptien se maintien jusqu'à aujourd'hui en tant que langue écrite.

 

 

 

L'écrirure cunéiforme et son évolution...

cuneiforme.jpeg

 

cuneif.jpeg

tabl-cuneiforme2.jpeg

 

agmich2.jpeg

 

alphabet-cuneiforme.jpeg

cuneiforme.gifevolcune.gif058-Philippe_Roi-Tristan_Girard-ecriture-630x1024.jpeg
CMichel_Fig4_WEB.jpegcalame.jpeg

 

recherche_des_signes.png


 

 

 

L'écriture égyptienne et son évolution...

toutankhamon-9.jpeg

 

35idrb6.jpeg

 

La massue du roi Scorpion

44roisco.gif

Dream_Book.jpeg

 

Papyrus de Tanis : signes hiératiques  et hiéroglyphes.

 

 

hieroglyphes.jpeg

 

lisht_amenemhet01.jpeg
plaquette1-source_a7e.jpegplaquette2-source_a8x.jpeg

 

IMG_11690734162722.jpeg


IMG_5445688621005.jpeg

 

 

Palette de Nâmer

 

IMG_5426438286960.jpegAmenemhet-I-metmus-close.jpeg

 

800px-Aswan_Elephantine_Island_R03.jpeg

 

 

 

 

 

LES FORMES PRIMITIVES DE MONNAIE OU PROTO-MONNAIES

 

Les premières "monnaies" remontent à l'aube de l'humanité :

 

-Matières naturelles : pierres précieuses ou semi-précieuses ; aliments, comme le sel (à l'origine du mot salaire) qui a servit à rémunérer des légionaires romains.

 

-Produits issus de l'agriculture ou de l'élevage.

 

-Produits artisanaux : verroterie, metrage de tissus,...

 

-Esclaves.

 

En réalité, tous les éléments de nature à "valoriser l'existence de l'Homme", ont pu faire l'objet de troc à travers l'Histoire.

 

 

 

 

L'invention des pièces de monnaie : une oeuvre grecque

 

En Asie mineurs, vers 687 av. J.-C., le roi de Lydie, Gyges, substitue des morceaux d'électrum (alliage d'argent et d'or) aux lingots d'or, et invente ainsi, la première véritable monnaie (de valeur fixe) de l'Histoire de l'humanité.

 

Vers 650 av. J.-C., les grecs frappent les premières pièces (plates) de monnaie. On retrouve des pièces frappées par le rois Alyatèss. Celui-ci à régné sur la Lydie entre 610 et 560 av. J.-C.

 

435px-Monetaria_moneta_01.jpeg

 

Forme primitive ou proto-monnaie : cypraea moneta ou causi.

 

 

330px-Monnaies_chinoises_anciennes.jpeg

 

Proto-monnaie du Royaume de Yan, Chine, dynastie Zhou, vers 600-200 av. J.-C.

 

 

330px-Ionie_Vers_650_av_JC.jpeg

 

Ionie, 1/12 ème de stater d'electrum, vers 650 av. J.C.

 

 

330px-Ionie_Cité_incertaine_vers_625_avant_JC.jpeg

 

Ionie, 1/24ème de stater d'électrum, vers 625-600 av J.-C.

 

 

330px-Darius_III_ou_regne_précédent._Darique_d'or.jpeg

 

Royaume de Perse, dariques d'or. Pièce représentant le roi Darius III (336-330 av. J.-C.).

 

 

330px-Stater_Zeus_Lampsacus_CdM.jpeg


Stater grec. Pièce de monnaie représentant Zeus.

 

 

 

Roman_denarius_in_silver_(Maximinus)-transparent.png


 

Pièce de monnaie romaine/denier Impérial, 235-238 après J.-C.

 

 

 

330px-Solidus_Honorius_402_76001657.jpeg

 

Pièces de monnaie romaine : 395-423 après J.-C.

 

 

 

 

L'invention du papier-monnaie

 

 

Il fut instauré en Chine, sous la dynastie Tang, au début du VIIe siècle. Les marchands et les banquiers, alourdis par les pièces de monnaie qu'ils devaient transporter, eurent l'idée du papier-monnaie, plus léger et plus pratique.

 

Les Mongols envahissant la Chine au milieu du XIIIe siècle. Ils instaurèrent la dynastie Yan, et Kubilaï Kan (descendant de Gengis Kan) mit en place un nouveau papier-monnaie (d'une portée géographique plus large), le chao. 

 

À cette époque, le papier-monnaie est un bon au porteur : le billet (non officialisé par l'État) indiquait les sommes que le marchand avait déposé à la banque.

 

C'est par l'intermédiaire de l'explorateur vénicien Marco Polo que les Européens découvriront le papier-monnaie à la fin du  XIIe siècle.

 

L'Italie utilisent le papier-monnaie (bon au porteur), à partir de la fin du XIVe siècle, pour le commerce de ces cité-États. C'est ainsi que les "lettres de change" firent leur apparition dans toute l'Europe, facilitant le commerce et le développement économique.

 

L'angleterre introduit son premier papier-monnaie via la Banque de Stockolm à partir de 1661; les Treize colonies à partir de 1690 ; la France à partir de 1715.

 

slide_17.jpeg

 

 

 

FRANCE

 

L'Ecossais, John Law de Lauriston, fut le premier à introduire le "billet de banque" en France, soutenu par la Cour.

 

Law proposa au régent de substituer le papier-monnaie à l'or, afin de relancer l'activité économique d'un pays assommé par une dette de plus de trois milliards... Il introduit le papier-monnaie en France par le biais d'une banque, en lien avec une compagnie de commerce, la Compagnie française des Indes.

 

Le système devin l'affaire de Law en 1720 quand survint une banqueroute. Les transactions se fond dans la fièvre d'une spéculation effrénée rue Quincampoix. Et tout le système s'écroule soudainement quand à la suite d'un délit d'initiés, enfle une rumeur inquiétante : le trésor en dépôt, garant des billets émis, serait d'une valeur inférieure à leur nombre en circulation. La panique s'empare des investisseurs, ils veulent vendre le jour même dans une frénésie contraire pour récupérer leur or. Bousculades mortelles, ruines et suicides marque au fer rouge ce rêve spéculateur brisé. 

 

Échaudés pour longtemps par ce premier échec, les Français vont se méfier pendant longtemps du papier-monnaie. Après une deuxième expérience ratée avec les assignats nés sous la Révolution francaise, ce n'est n'en qu'en 1803 que furent émis les premiers billets de banque -officialisés par l'État-.

 

jiaozi_song_copie.jpeg

 

Copie d'un "jiaotzi" (instauré sous la dynastie Tang). Le premier "billet de banque" de l'Histoire de l'humanité, 

 

 

chao_yuan.jpeg

 

Le "chao" instauré par Kubilaï Kan.

 

 

 

 

Une petite promenade dans le Moyen Âge occidental...

929-1.jpeg530.jpegrue_marchande.jpeg629.jpeg1027-1.jpeg

 

 

 

FRANCE

729.jpeg

 

Lettre de change datée de 1789

 


200px-Vereinigte_Ostindische_Compagnie_bond.jpeg


Assignat/Obligation de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, émise en 1623.

 

 

assignat10000F.jpeg 

Assignat

 

 

300px-Assignat_de_15_sols.jpeg

 

Assignat

 

 

billet_law_1720.jpeg

 

Papier-monnaie : premier "billet de banque" francais de John Law, daté de 1720.

 

 

john_law_guizot.gif

 

John Law

 

 

emeutes_faillite_systeme_law.gif

 

1720, le système Law s'écroule : la panique s'empare des investiseurs...

 

 

downloadfile-24.jpeg

 

Napoléon Bonaparte, Premier Consul de la République (1799-1804) ; Napoléon 1er, empereur des Français (1804-1814).

 

 

→1803 : les 1er billets de banque officialisés par l'État. 

 

 

 

Quelques billets de banque français

35680034.gif
b1000barrep.jpeg513583383.2.jpeg1612947495.jpeg


 

 

 

Cartes géographiques et mappemonde

 

 

 

dyn010_original_705_503_gif_2601453_adbf38df748ea9f7b625b46148cea157.gif
carte_accueil.gifcarte_mesopotamie_v.1500.gif
cartecroissantefertile.jpeg9ditkxbi.jpeggrande-carte-du-monde.jpeg
mappemonde.gif17.520_00_10.jpeg


IMG_2027869483709.jpeg







(1) D'après le livre datavision de David Mccandeless, Éditions Robert Lafond. Source : Adhérents.com et Pewresearch.org



30/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres