Club de Réflexion Noctua & Bubo (CRNB) -Think tank-

Club de Réflexion  Noctua & Bubo          (CRNB)    -Think tank-

Joseph Carey Merrick, un bien bel homme...

 Joseph_Merrick_1886_2.jpeg
 Joseph Carey Merrick

 

 Joseph+Merrick+Plaque.jpeg170px-Image-Fredericktreves.jpeg

elephant_man.jpeg 

Joseph_Merrick_carte_de_visite_photo_c._1889.jpeg

Joseph Carey Merrik

 

" Il est vrai que mon apparence est étrange
Mais m'accuser revient à accuser Dieu ;

Si je pouvais me métamorphoser,

Je ne m'enquerais pas de vous satisfaire.

Si je pouvais voler d'un pôle à l'autre,

Ou franchir l'océan d'un seul coup d'ail,

On me jugerait à mon âme seule,

Car c'est à son âme qu'on juge un Homme."

 

Poème de Joseph Carey Merrick (1862-1890)

 

 

 

En commencant par le haut : (3e photo) le docteur (qui suivit J.C. Merrick) en médecine Frederik Treves (1886-1907) ; 4e photo : une image de synthèse de Joseph Merrick, sans le syndrome de Protée dont il souffrait.

 

 

La vraie vie de Joseph Merrick

 

Il a commencé à montrer des signes de difformité à l'âge de 2 ans. Alors qu'il à 11 ans, son père, devenu veuf, cède aux injonctions de sa nouvelle épouse et jette l'enfant difforme hors de chez lui. Il gagne sa vie en faisant des petits boulots de rues où il est l'objet des quolibets et du harcèlement de ses congénères. Personne extrêmement sensible, douce et assoifée d'amour, le pauvre garçon devenu "monstrueux" va hélas être mis au banc de la société, et son seul moyen de subsistance sera de s'exhiber dans les foires...  :   biographie détaillée

 

Joseph Carey Merrick n'a jamais reçu de sépulture. Son corps (squelette) est conservé, depuis plus d'une centaine d'années, à l'Hôpital Royal de Londres : une aberration !

 

 

 

 

 

Article CRNB 

 

 



08/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres